Comment installer un récupérateur d’eau de pluie chez soi en toute simplicité

L’installation d’un récupérateur d’eau de pluie intéresse de plus en plus de foyers avec la diminution de la disponibilité des ressources en eau. Cet équipement présente des avantages indéniables en période de sécheresse. Collecter l’eau de pluie qui ruisselle sur le toit de sa maison est une solution économique et écologique. Le montage et la mise en place d’un récupérateur d’eau de pluie est accessible à toute personne ayant des compétences de base en bricolage.

VOIR NOTRE COMPARATIF DES RÉCUPÉRATEURS D'EAU

Pourquoi récupérer l’eau de pluie ?

La récupération de l’eau de pluie suscite l’intérêt des ménages. L’eau étant une ressource qui se raréfie, son usage intensif entraîne la diminution du niveau des nappes phréatiques. Le coût des factures d’eau courante ne cesse d’augmenter. Des restrictions ont été mises en place dans les grandes villes en période de sécheresse.

Faire face à la sécheresse et à la raréfaction de l’eau

Face à une diminution de plus en plus accentuée des ressources en eau, l’utilisation de l’eau de pluie semble être une alternative pratique, économique et écologique. Elle permet de :

  • diminuer l’utilisation du réseau public d’eau potable ;
  • réduire sa facture d’eau à la maison ;
  • récupérer de l’eau pour soulager la nappe phréatique.

Pour des usages extérieurs

L’eau de pluie ne contient pas de substances chimiques ou de chlore. Elle est acide et pure, mais n’est pas potable. Elle ne peut être utilisée pour cuire les aliments. Elle permet d’économiser l’eau destinée à l’arrosage, à la lessive ou au lavage des installations extérieures. On la récupère pour arroser les plantes, pour humidifier le sol ou pour laver sa voiture. On peut l’utiliser à la maison pour l’entretien et le nettoyage. Pour collecter l’eau pluviale, il faut disposer d’un récupérateur d’eau de pluie. L’eau obtenue par ce procédé est multi-usage: chasse d’eau des toilettes, douche, lessive.

Un bon geste pour la planète

Utiliser l’eau de pluie permet de faire des économies et évite le gaspillage. L’eau devient rare à cause de son utilisation abusive. En récupérant l’eau qui ruisselle sur les toits en période pluvieuse, on participe à la gestion durable de cette ressource qui se fait rare. Faire installer un récupérateur d’eau de pluie contribue à la protection de la planète et à la valorisation de cette ressource naturelle. Il faut cependant respecter la législation en vigueur avant d’installer un collecteur d’eau.

Les caractéristiques d’un récupérateur d’eau

La France est en alerte sécheresse durant le mois de juillet et août. Pour éviter de trop solliciter les réserves en eau, l’installation d’une cuve de stockage d’eau de pluie est une priorité.

L’eau potable est pompée dans les nappes phréatiques. Elle est envoyée dans les stations de traitement. Ce processus est coûteux et consomme de l’énergie. Le prix du mètre cube d’eau est de 3 euros en moyenne. Ce montant est l’équivalent de 200 euros de dépense annuelle par personne.

Un récupérateur d’eau de pluie est facile à installer chez soi. Il est fabriqué en PVC ou en zinc. Son principe de fonctionnement est simple : on collecte l’eau de pluie en utilisant une gouttière et en reliant cette dernière à une cuve d’eau. Cesystème est composé de :

  • équipement qui capte l’eau de pluie ;
  • gouttière : sert à récupérer l’eau de la toiture afin de le récupérer dans la cuve ;
  • cuve : permet de stocker d’importants volumes d’eau de pluie.

Les gouttières permettent de diriger les eaux de pluie vers une cuve. On doit disposer d’un réseau d’eau secondaire pour séparer l’eau de pluie du réseau d’eau potable. Lorsque la pluie tombe, elle descend dans la gouttière et passe dans un tuyau pour atterrir dans le réservoir.

Bien choisir son équipement avant de commencer les travaux

La collecte d’eau de pluie représente une solution durable. Pour bénéficier d’une eau propre et en quantité suffisante, le choix de l’équipement est primordial. En fonction de leurs configurations, les récupérateurs d’eau de pluie sont ajustés à la taille et à la forme des gouttières. Le choix du système à installer dépend de la forme, la taille, la matière, du système de branchement et du système d’ouverture. La forme de la cuve de stockage doit correspondre à celle de la gouttière. Les réservoirs de collecte d’eau sont faits en PVC et bénéficient d’un traitement anti-UV. Le PVC présente des atouts techniques :

  • durable ;
  • résiste à l’humidité, au froid et au vent ;
  • performant.

Il existe des récupérateurs d’eau de pluie fabriqués en zinc. Ce matériau est 100 % recyclable et facile à manipuler. La taille du dispositif est fonction du diamètre de la gouttière et varie de 60 à 100 mètres. Ce type de cuve est disponible avec deux types d’ouverture. Lemodèle à clapet évite le débordement en cas de trop-plein. Il prévient l’accumulation de vase ou la présence de feuilles ou autres débris dans la cuve. Il est possible de brancher le recycleur à un tuyau ou à une cuve.

Certains modèles empêchent que les saletés charriées par l’eau de pluie se retrouvent dans le réservoir. Ils sont équipés d’une grille intégrée. Le choix de la couleur est une affaire de goût. On peut opter pour une couleur qui se fond dans le décor de son jardin.

Préparer en amont l’emplacement du récupérateur d’eau de pluie

Avant de poser le collecteur, on repère un endroit précis pour placer sa cuve. Une distance minimale doit être respectée entre la cuve et lacolonne de descente d’eau de pluie. Cette distance ne doit pas dépasser la longueur de la conduite. Vérifiez les caractéristiques du sol, assurez-vous qu’il soit horizontal et lisse. La mise en place d’une dalle ou des parpaings est appréciable. Le choix de l’emplacement du collecteur doit se faire en amont pour éviter un problème d’usage. Le collecteur d’eau de pluie doit être placé :

  • à un endroit stratégique ;
  • près d’une gouttière ;
  • proche des équipements avec lesquels on va utiliser l’eau collectée.

Installer un récupérateur d’eaux pluviales étape par étape

Un matériel de stockage d’eau de pluie est facile à poser avec un tuyau de descente. Il est possible de le placer hors sol pour ne pas avoir à creuser le terrain ou à réaliser des travaux.

Déterminer la hauteur du collecteur

La hauteur du collecteur est déterminée par rapport à l’emplacement de la gouttière. Cette technique permet d’éviter que l’eau déborde.

Insérer le système dans la gouttière

Pour que la récupération des eaux de ruissellement soit efficace, on insère l’équipement dans la gouttière à l’aide d’une perceuse, d’une scie à métaux et d’une scie cloche. L’idée est de percer un trou d’une hauteur appropriée. Après le perçage, on lime l’ouverture de la gouttière. Ce procédé évite la présence des particules métalliques ou plastiques dans l’eau du réservoir.

VOIR NOTRE COMPARATIF DES RÉCUPÉRATEURS D'EAU

Raccorder le réservoir d’eau de pluie

Pour terminer, on insère le tuyau dans la gouttière en le fixant à l’aide d’un vis. Pour brancher le tuyau au raccord du récupérateur, il faut les outils suivants :

  • adaptateur avec filtre ;
  • descente de gouttière ;
  • scie cloche ;
  • perceuse ;
  • et scie à métaux.

L’installation du récupérateur d’eau de pluie commence par le nivelage du sol et la pose de deux parpaings. La cuve est percée à l’aide d’une scie cloche pour pouvoir fixer le branchement de la descente de gouttière. L’étape suivante consiste à découper le filtre et à le positionner sur la descente.

Un bricoleur du dimanche est capable de réaliser ce procédé. Pour bénéficier d’un travail solide et durable, il est conseillé de faire appel à un professionnel. Un technicien est apte à fournir des conseils sur l’entretien du réservoir d’eau et des autres accessoires du dispositif de récupération d’eau de pluie.

La technique de pose dépend du modèle de réservoir. S’il s’agit d’un récupérateur d’eau aérien, la préparation de la dalle est obligatoire. Si le modèle est enterré, le mode d’installation devient complexe. Le recours à un professionnel est de rigueur pour s’assurer que l’installation soit correctement réalisée.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *