bac récupération d'eau de pluie DIY

Comment faire un récupérateur d’eau de pluie DIY ?

Vous le savez, la récupération d’eau de pluie est une excellente manière de profiter des bienfaits d’une ressource naturelle. Sans compter les économies sur votre facture de fournisseur d’eau potable ! C’est également un moyen pratique de réduire votre empreinte environnementale. Voilà d’excellentes raisons de vous équiper d’un système de récupérations des eaux pluviales.
On trouve de nombreux modèles en vente dans les magasins de jardinage, de bricolage ou en ligne, adaptés à votre espace extérieur et à votre budget. Si vous êtes adepte du DIY ou du bricolage, vous pouvez aussi construire un récupérateur d’eau de pluie fait maison à moindre coût. Vous hésitez avant de vous lancer dans l’aventure ? Nos conseils pour mener à bien votre projet !

Bien préparer l’emplacement de votre citerne d’eaux pluviales

Avant toute chose, vous devez aplanir le sol qui va accueillir votre citerne de récupération d’eau de pluie. Que ce soit de la terre, du bois, du béton ou du carrelage, il faut vous assurer que le sol est parfaitement plan, à l’aide d’un niveau à bulle. C’est vraiment important pour éviter toute bascule de votre cuve quand elle sera remplie.

Vérifiez ensuite que votre réservoir se trouve à proximité immédiate de votre descente de gouttière. En effet, il va falloir raccorder la conduite à votre récupérateur, pour récolter -et filtrer- l’eau de pluie qui ruisselle de votre toiture. Enfin, si vous comptez recueillir l’eau stockée à l’aide d’un arrosoir, n’oubliez pas qu’il faudra peut-être surélever votre réservoir pour y fixer un robinet. Un socle sera donc à prévoir, et en DIY il peut s’agir de briques ou de parpaings qui feront très bien l’affaire. Toujours en vérifiant la planéité avec le niveau à bulle !

Fabriquer votre réserve d’eau de pluie avec de la récup

Oui, il est possible de construire vous-même votre citerne d’eau pluviale en récupérant ou en détournant des contenants :

  • Le fût métallique : vous pouvez en récupérer par exemple dans les restaurants ou les bars, ou sur les plateformes de vente ou de dons en ligne. Attention à bien vérifier que le bidon était compatible avec l’alimentation ! Quoi qu’il en soit, il vous faudra le nettoyer soigneusement avant de l’utiliser comme récupérateur d’eau. À compléter avec un collecteur (de la gouttière à la citerne), un robinet (facultatif), un filtre (fait maison avec de la moustiquaire) et un couvercle (en option).
  • Le container en plastique : à récupérer chez des agriculteurs par exemple, ou chez des particuliers qui ne peuvent aller en déchetterie. Vérifiez bien que le bidon n’a pas contenu de produit toxique et/ou irritant avant de le nettoyer ! Si c’était le cas, votre eau de pluie risquerait d’être contaminée et les plantes arrosées en pâtiraient sûrement. Léger, le bidon en plastique est facile à manipuler et à utiliser. Un matériel sommaire de bricolage permet de le transformer en citerne d’eau pluviale. Si vous ne le trouvez pas assez esthétique, il est facile de le décorer ou de le peindre.
  • Le tonneau en bois : si vous êtes dans une région viticole, vous aurez peut-être la possibilité de récupérer d’anciens tonneaux de vin ! Non seulement ils rempliront aisément leur fonction de récupérateurs d’eau, mais ils apporteront une touche décorative très chic à votre extérieur. Préférez des modèles cerclés pour vous assurer de leur solidité. Ne vous étonnez pas à la première utilisation, l’étanchéité se fait progressivement. En effet, les douelles du tonneau vont se gonfler au premier remplissage par l’eau de pluie et rendre l’ensemble hermétique. L’avantage avec une barrique de vin, c’est qu’elle est souvent pourvue d’un couvercle, utile pour protéger l’eau collectée.
  • La grande poubelle : on n’y pense pas toujours, mais il est possible de détourner des objets de leur fonction première. Ainsi on peut trouver des modèles de poubelle en plastique très résistants, éventuellement pourvus de poignées et souvent d’un couvercle. Il est facile de recycler une poubelle qui ne vous sert plus, à vous ou à vos voisins par exemple. De plus, leur grande ouverture vous permet d’y plonger directement un arrosoir, pas d’obligation donc d’y ajouter un robinet, ni même de le surélever.
  • Une simple bouteille : pour récupérer un tout petit peu d’eau régulièrement, si vous êtes en appartement par exemple.

système de récupération d'eau de pluie

Vous voyez, il n’est pas très compliqué de trouver un contenant pour votre récupération d’eau pluviale, à moindre frais.

Construire votre récupérateur d’eau de pluie DIY en bois

Cette rubrique s’adresse plutôt aux personnes déjà un peu connaisseuses en bricolage, ou aux débutant·e·s motivé·e·s. Là encore, le matériel utilisé pour concevoir ce réservoir d’eau de pluie peut provenir de récupération. Des planches de bois ou des palettes de transport, que l’on peut trouver sur des chantiers, feront l’affaire. Il va falloir consacrer un peu de temps au montage de votre réserve d’eau et pas mal d’huile de coude, également.

Avec 10 à 12 palettes, vous pourrez constituer déjà une belle réserve d’eau de pluie. Ce qui va demander le plus de travail, c’est de retirer les clous (à la meuleuse plutôt qu’à la pince, pour ne pas fissurer le bois). Sans compter les espaces entre les planches qu’il faut combler avec d’autres planches de palettes.

Une fois le cadre créé, il sera nécessaire de le renforcer avec du fil de fer. Ensuite il faudra tapisser l’intérieur avec une grande bâche étanche, avec un peu d’aisance pour supporter la pression de l’eau. Pour plus de sécurité et d’hygiène, un couvercle sera bien utile (et un cadenas indispensable avec de jeunes enfants).

Il ne reste plus qu’à raccorder votre récupérateur d’eau à la gouttière et un système d’évacuation du trop-plein. Pour protéger votre réservoir d’eau de pluie des agressions extérieures, n’oubliez pas d’y appliquer un vernis. Cette vidéo vous explique pas à pas une construction de ce type.

Créer votre cuve à eau de pluie enterrée en béton

Nous sommes d’accord, pour accomplir cette tâche, il vous faudra un peu plus que de simples notions de bricolage. Si les mots “excavation”, “poutrelle”, “fers à béton” vous sont étrangers, passez votre chemin. Être plusieurs sur le chantier sera un plus, car pour bétonner une citerne d’eau enfouie, nous sommes plus sur du gros-œuvre que sur du DIY, c’est pourquoi nous ne nous attarderons pas sur cette méthode. Si toutefois vous vouliez tenter l’aventure, ce tuto vous sera bien utile !

Installer son récupérateur d’eau de pluie en DIY, une bonne idée ?

Récupérer les eaux pluviales est toujours une bonne idée, construire soi-même un système de récupération des eaux de pluie dépend de plusieurs facteurs :

  • du temps bien sûr, car le travail manuel et sa préparation en nécessitent forcément;
  • du matériel de bricolage en votre possession;
  • de vos compétences et de votre expérience en termes de bricolage.

N’oubliez pas que dans la récupération de l’eau de pluie, l’important, c’est la démarche écologique ! Alors si vous n’avez pas de temps à consacrer aux travaux manuels, ou que vous ne sentez pas en capacité de les réaliser, ce n’est pas un problème. Vous pouvez vous procurer des cuves à eau de toutes sortes en magasin ou sur internet. Ce faisant, vous accomplirez un beau geste pour notre planète !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *