Quelles sont les aides pour installer un récupérateur d’eau ?

Le récupérateur d’eau de pluie est devenu une des solutions les plus prisées pour optimiser la consommation d’eau sans avoir un impact négatif sur la planète. Elle reste un investissement intéressant sur le plan financier surtout pour les foyers familiaux. Si cette installation est bénéfique pour de nombreuses raisons, elle a un coût assez considérable, surtout pour les personnes à faible revenu. Heureusement, ce type d’installation peut bénéficier de quelques aides financières. Octroyées sous conditions, ces aides prennent en charge partiellement ou totalement les dépenses relatives à l’installation. Revoyons toutes les aides accessibles et comment en bénéficier pour l’installation d’un récupérateur d’eau de pluie.

VOIR NOTRE COMPARATIF DES RÉCUPÉRATEURS D'EAU

Les subventions territoriales

Ce sont des aides octroyées par les municipalités ou les régions à chaque habitant souhitant effectuer une installation de récupérateur d’eau de pluie. La somme attribuée dépend de l’envergure du projet et des conditions d’éligibilité de la localité. Il faut ainsi s’informer auprès de la mairie ou de la préfecture.

La liste des subventions territoriales est non exhaustive mais on peut citer les exemples suivants :

  • Les aides fixées à 50 euros maximum par foyer pour le cas de la Communauté des communes du Pays des Sources. Cette somme n’est pas variable pour tous les projets d’installation ;
  • Une subvention partielle ou presque totale à Martinique : la somme est variable en fonction de chaque foyer. Ce type de subvention dépend des critères sociaux de la famille. Pour en bénéficier, cette dernière doit être propriétaire ou locataire de la maison, utilisée à titre de logement principal. La famille doit y vivre une grande partie de l’année. L’éligibilité oblige à ce que le bénéficiaire installe un récupérateur avec un volume de cuve entre 1000 et 10 000 litres. Ces références sont obligatoires sans quoi l’aide ne sera pas octroyée. Le dernier point oblige le bénéficiaire à faire appel aux services d’un professionnel labellisé en installation de récupérateur d’eau de pluie ;
  • Dans les communes de Grand Paris Seine Ouest, les bénéficiaires sont pris en charge jusqu’à 50% sur tous les frais relatifs à l’installation.

Les sommes octroyées à chaque foyer est invariable en fonction de la localité. Informez-vous ainsi directement auprès des responsables concernés.

Découvrez aussi notre sélection des récupérateurs d’eau de pluie à petit prix.

Les prêts écologiques

En faveur de la préservation de l’environnement, les prêts écologiques ont été mis en place par les banques pour soutenir les actions écologiques. Ces prêts tiennent en compte tous les travaux visant à réduire la consommation énergétique des foyers.

Auprès de la banque, demandez à obtenir des informations sur tous les types de prêts concernant le développement durable. La banque a l’obligation d’octroyer ces types de crédits aux projets d’amélioration énergétique, à condition que le bénéficiaire soit éligible. Aucune exigence n’est demandée sur le type de projet ni par rapport à la performance énergétique de l’installation. De plus, le prêt écologique a l’avantage de pouvoir être accumulé avec un autre crédit en cours sans tenir compte des revenus du bénéficiaire.

Vérifiez auprès de la banque si votre dossier est éligible. Ce prêt est accessible autant aux propriétaires qu’aux locataires.

Une réduction de la TVA à 10%

Pour chaque installation d’un récupérateur d’eau de pluie dans son foyer, le bénéficiaire peut profiter d’une réduction de 10%. Ce taux n’est pas revu en baisse et pour en bénéficier, les conditions suivantes sont à respecter :

  • Le récupérateur d’eau doit être utilisé à des fins utilitaires pour les besoins essentiels du foyer : sanitaire, cuisine, etc. Le foyer ne sera pas éligible si l’installation est par exemple utilisée pour arroser la verdure attenante ou pour remplir un bassin d’eau ;
  • Prévoir toutes les fournitures Indispensables pour l’installation : cuve de stockage enterré, pompe électrique, système d’évacuation, surpresseur, préfiltre, décanteur.

Les aides financières étatiques : ANAH

L’ANAH c’est l’Agence Nationale de l’Habitat. Elle accorde des aides pour les rénovations de l’habitat dans le cadre de l’amélioration des conditions de vie du bénéficiaire. En faveur des actions écologiques, cette agence peut financer une partie ou la totalité de l’installation d’un récupérateur d’eau de pluie. Pour être éligible aux aides, il faut remplir les conditions suivantes :

  • Le logement doit avoir plus de 15 ans ;
  • Pour les 5 dernières années, le bénéficiaire n’a pas en cours un prêt à taux zéro ;
  • Dans le cadre de l’amélioration des conditions de vie ou pour l’intérêt des occupants du logement, il faut prouver que l’installation est indispensable ;
  • Occuper le logement suivant les 6 années des travaux est obligatoire pour le bénéficiaire ; le logement devra être alors sa résidence principale ;
  • Chaque bénéficiaire doit prouver qu’il dispose d’un revenu modeste ou très modeste.

L’aide dont vous bénéficiez auprès de l’ANAH sont cumulables avec les autres crédits en cours. À noter que le montant de subvention est variable en fonction des ressources financières de chaque foyer.

L’eco prêt à taux zéro

C’est une alternative courante pour les rénovations énergétiques. Le taux est nul et ce type de crédit est adressé aux personnes propriétaires ou bailleurs. Pour en bénéficier, certains points sont à prendre en compte :

  • La maison doit être achevée depuis plus de 2 ans;
  • Il faut mettre en œuvre une action énergétique. Dans notre cas, il s’agit d’installer un récupérateur d’eau de pluie. En plus d’être un geste en faveur de l’environnement, c’est aussi une action d’amélioration de la performance énergétique du logement ;
  • Faire une demande seulement auprès des banques ayant signé une convention avec l’État permettant légalement à ladite banque d’octroyer un éco prêt à taux zéro.

Contribution financière du locataire

C’est une situation qui ne concerne que les propriétaires. Si ces derniers souhaitent installer un récupérateur d’eau pour économiser l’énergie, il a le droit de faire appel à l’aide du locataire. Ce dernier, occupant le logement, doit participer aux dépenses selon la loi de mobilisation pour le logement.

Le propriétaire peut au départ financier tous les travaux d’installation et demander par la suite une participation mensuelle auprès du locataire. Il faut que la contribution s’élève à la moitié des charges dépensées par le propriétaire. Le paiement peut s’étaler sur 15 ans maximum. Toutefois, il faudra que le propriétaire arrive à prouver l’intérêt énergétique de l’installation.

Les aides des entreprises et des communautés en faveur des gestes écologiques

Il existe des associations, des groupes et des sociétés qui sont en faveur des gestes écologiques. Ils ne sont rattachés à aucune branche étatique mais aident gratuitement des gens dans le besoin. Pour les trouver, il faut passer par les réseaux ou demander à des personnes s’y connaissant.

Avec ces aides, il est possible de financer entièrement son projet. De plus, dans un élan de solidarité, ces groupes fournissent tout au bénéficiaire. Rappelez-vous cependant que ces services gratuits exigent parfois des contreparties : publicité pour la société, participation à des gestes écologiques, etc. Veuillez ainsi vous informer avant de faire installer gratuitement votre récupérateur d’eau de pluie.

Avez-vous déjà essayé ou pensé à faire un récupérateur d’eau pluviale maison ?

Effectuer des petits travaux pour le développement durable est un geste très apprécié. Les aides deviennent ainsi plus accessibles, que ce soit auprès de l’État, des organismes privés ou les locataires. L’éligibilité du demandeur dépend toutefois de plusieurs critères : revenu, état du logement, finalités de l’installation, etc. Le bénéficiaire peut accéder aux aides Anah, à l’éco prêt, aux subventions territoriales ou à un TVA à taux de 10 %. Pour toutes les démarches, le demandeur doit être en mesure de prouver l’utilité de son geste et qu’il s’agit d’une action écologique. Cela permet d’accéder plus facilement aux aides financières.

VOIR NOTRE COMPARATIF DES RÉCUPÉRATEURS D'EAU

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *